ENTREE DES ARTISTES Humour JUST KIDDING

Reda Saoui ou Le Petit Empereur – Interview

C’est vrai qu’il a tout d’un empereur, ce Reda. Brun, ténébreux, charismatique, sachant manier la langue de Molière. Un empereur des temps modernes, qui défend la veuve et l’orphelin avec une pincée de diplomatie et beaucoup d’humour ! Il présente son tout nouveau spectacle, Le Petit Empereur, le 27 janvier au Théâtre Sainte-Catherine.

L’Entrée des Artistes présente Reda Saoui.

 

2016 vient de s’achever, et pour Reda Saoui, on peut dire que ça a été un bon cru. Alors qu’il était en période d’écriture de son nouveau spectacle, l’humoriste a eu la chance de faire la première partie du spectacle de Gad El Maleh, en mai dernier, à Montréal. Comme toute bonne nouvelle ne vient jamais seule, en décembre, il a été le maître de cérémonie de la 4e édition des Trophées Francophones du Cinéma à Beyrouth, au Liban.

« C’est une des plus belles expériences de toute ma carrière. J’étais à Saifi, qui est un quartier prospère et riche situé au centre de Beyrouth, un endroit magnifique. Juste à côté du quartier, il y avait des camps de réfugiés syriens ainsi que des bidonvilles sur le bord de l’autoroute. Beaucoup de personnes vivent dans la rue et cela bien malgré eux. »

Choqué et touché par cette réalité, Reda a décidé de faire « un spectacle-bénéfice au théâtre Sainte-Catherine, pour venir en aide à une famille syrienne immigrante au Québec. Tous les fonds seront versés à cette famille », assure-t-il.

C’est donc l’occasion de voir son nouveau spectacle, dans lequel il aborde plusieurs thématiques comme l’impatience, l’erreur 404, (les bugs dans la vie, dans les relations humaines…), le terrorisme (oui, lui, ce vilain dont Reda parlait dans son ancien spectacle aussi).

« J’y reviens car le terrorisme a énormément sévi en Occident cette année. Je veux y revenir car on entend tout et n’importe quoi. C’est important pour moi, en tant qu’Arabe, d’en parler d’une façon légère et humoristique. »

Dans son nouveau spectacle, Reda se livre et parle de son séjour marquant à l’hôpital. Il a aussi longuement réfléchi sur la langue de Molière et ses pensées donnent un sketch hilarant et de grande finesse.

Reda Saoui, on dit oui !

Reda Saoui sera au Théâtre Ste-Catherine, le 27 janvier 2017. 

Tarif: 15 $ 

 

Commentaires

Commentaires

Comments are closed.