#WCW

Women Crush Wednesday : Tash Sultana

Nouvelle édition de Women Crush Wednesday cette semaine. Un choix inspiré par la programmation de Osheaga révélé hier. Si le nom de Tash Sultana ne vous a pas fait réagir, rester avec nous c’est nécessaire. L’Australienne et ses instruments vont se trouver une place dans vos oreilles.

 


Alors oui, au programme de 2018 on retrouve Florence Welch, Annie Clarke aka St-Vincent, Sylvan Esso, Kali Uchis ou encore Dua Lipa. Ces cinq artistes ont suffi à attirer ma curiosité et m’inciter à être présent cette année. Mais en distinguant le nom de Tash Sultana, tout est devenu beaucoup plus certain.

 

Tash Sultana c’est une artiste australienne autodidacte de 21 ans. Seulement 21 ans, mais un parcours déjà digne d’un roman pour la jeune femme qui s’est servi de la musique pour redonner un sens à sa vie. Une vie déjà mouvementée mais qui lui donne une profondeur et une vulnérabilité que vous ne trouverez pas ailleurs. Tash Sultana saura vous toucher, que ce soit avec sa voix, avec sa guitare, ou avec son style tellement unique. Sa casquette, ses tatouages, ses bagues et ses pieds nus font partie de l’expérience. La légende raconte que vous ressortez transformé après un concert avec Tash Sultana.

Je touchais à toutes les drogues, sauf l’héroïne.

 

Si vous demandez à Natasha comment elle était à 17 ans, sa réponse est simple, une adolescente totalement dépendante des drogues. Mais c’est la musique qui sauve la vie de Tash alors qu’elle est plongée dans une dépression intense provoquée par des champignons magiques. Cette période de dépression a duré 9 mois.

Pour s’évader et être en paix, Tash se remet sur sa batterie. Le reste est historique. Concerts à guichets fermés, tournée européenne, la carrière de Tash Sultana est lancée. Cet été soyez-sur de ne pas la rater à Montréal!

 

 

Commentaires

Commentaires

Alpha Moody
La curiosité est trouvent souvent jugé à tort comme un défaut. Mais il en faut pour accomplir quoi que ce soit. En se posant les bonnes questions, on prend le bon chemin. Grâce à Natchav, j’ai l’opportunité de vous donner des réponses, mes réponses basées sur des décennies d’expérience de spectateur. J’ai lu, vu et entendu trop de choses pour garder le silence … Et la quête vers la connaissance continue sur Natchav !