#WCW

Women Crush Wednesday : Sarah Bean.

C’est le moment de vous révéler notre Women Crush Wednesday, cette semaine on vous fait découvrir une artiste montréalaise avec de l’or entre les doigts. Une découverte faite grâce à MR-63.  Sarah Bean, c’est le prochain compte instagram dont vous ne pourrez plus vous laser. 

Direction ICI pour vous fournir une fois que vous serez fou de ces illustrations !

Texte original via MR-63. 

Originaire de Granby, mais maintenant résidente de Verdun, Sarah a trouvé son « hood ». Elle se sent à sa place dans son nouveau quartier. Son terrain de jeu, désormais, c’est Instagram. Son compte totalise plus de 10 000 abonnés. Parmi ses dessins, on retrouve souvent des figures de la culture populaire, beaucoup de références aux années 90 ainsi qu’aux drogues, plus précisément au cannabis. On pourrait dire que l’art de Sarah Bean se situe à mi-chemin entre la critique sociale humoristique et la nostalgie de la génération Y.

Starting 2018 like.. #clueless #90s #illustration #sketch #drawing #art #montrealart

A post shared by Sarah Bean (@sarahbeanrock) on

L’illustration : c’est la passion de Sarah Bean depuis son plus jeune âge. Si on avait l’occasion de demander à ses enseignants du primaire, ils se souviendraient clairement d’elle griffonnant dans son cahier. Avant de briller sur les réseaux sociaux, particulièrement sur Instagram, Sarah ne tenait pas en place dans les salles de classe.

« Je me rappelle qu’au primaire, je finissais souvent mes travaux avant les autres et comme j’étais un peu folle, alors je dérangeais tout le monde, je faisais mon show et les profs ne trippaient pas, disons », explique-t-elle. C’est à cette période que ses premiers souvenirs de dessin remontent. Le dessin comme distraction en classe, mais surtout le dessin comme solution. Plutôt que de donner du Ritalin à Sarah et la catégoriser hyperactive, sa mère suggère très justement à ses professeurs de la distraire, et de la laisser dessiner.

Oh baby, baby it’s a wild world. #illustration #sketch #art #whitesnow #wildworld

A post shared by Sarah Bean (@sarahbeanrock) on

« Les profs voulaient me donner du Ritalin, mais ma mère, qui prône des alternatives naturelles, leur suggérait fortement de m’occuper et de me donner quelque chose à faire. Comme le dessin était déjà mon passe-temps préféré, Pierette me laissait alors dessiner des scènes bibliques dans mon cahier bleu catéchèse, avec le poisson dessus. »

 

Ce qui allume aussi Sarah, c’est de collaborer avec différents artistes qui utilisent différents médiums : humoristes, chanteurs, écrivains… Elle décrit cela comme « l’art pour l’art ». Elle collabore avec Urbania, notamment pour illustrer les textes de l’humoriste Jay du Temple, ou encore avec Undz, une marque de sous-vêtements. Sarah Bean est doucement en train de se bâtir une solide notoriété en tant qu’illustratrice, et elle nous réserve de multiples projets pour 2018 ! 

Commentaires

Commentaires

Alpha Moody
La curiosité est souvent jugé à tort comme un défaut. Mais il en faut pour accomplir quoi que ce soit. En se posant les bonnes questions, on prend le bon chemin. Grâce à Natchav, j’ai l’opportunité de vous donner des réponses, mes réponses basées sur des décennies d’expérience de spectateur. J’ai lu, vu et entendu trop de choses pour garder le silence … Et la quête vers la connaissance continue sur Natchav !