CHRONIQUES Fucking 30s

Relation à distance: oui, non, maybe…

En 2018, avec tous les moyens de communication que nous avons aujourd’hui à disposition, est-il possible grâce à ces technologies d’entretenir une relation à distance ?

Genre, je veux dire, est-il possible de maintenir une relation avec quelqu’un que nous apprécions, kiffons, voire, aimons profondément, alors que 5223 kilomètres, 6h30 de vol, sans escale, à une vitesse de croisière à 800 km/h exactement, nous séparent ?

Encore faudrait-il définir la relation pour que cela en soit une et que peut-être elle puisse devenir une relation…à distance.

Oui, car déjà si ce n’était pas une relation à proprement dite, avant même de partir aussi loin de l’être aimé, du coup, il est peut-être absurde de parler de relation alors parlons simplement de relations humaines avec plus si affinité. Ainsi personne n’est lésé, personne n’a de pression, personne n’a d’attente…

D’attente ? enfin si, soyons francs, nous avons tous des attentes, ou pas, mais nous avons tous un truc au fond de nous qui maintient une certaine forme d’espoir.

Bon disons que vous fréquentiez quelqu’un(e), vous tenez l’un à l’autre mais sûrement pas assez pour soit rester dans ce pays pour cette personne, soit lui demander de rester avec vous. Donc cette dernière prend son envol pour une nouvelle expérience professionnelle, humaine…

Le départ approchant, vous vous dites que c’est le moment de profiter à fond de celle-ci. Là, ce que vous pensiez qui n’arriverait pas, arriva… et ouais, vous vous attachez à elle, et elle à vous. Car en jouant le jeu du « c’est juste chill et on ne pense pas à demain » et bien tu vis la relation et l’expérience à fond et tu brûles les étapes, que dis-je, tu te brûles les ailes…. et maintenant?

Maintenant, l’avion quitte le tarmac de l’aéroport et la belle histoire est terminée. Ou mis en stand-bye, en suspend, elle est en apnée, voire même dans le coma en fait, car elle respire à travers l’Atlantique. Les messages s’envoient, les appels passent, sans interférences, ça glisse, c’est fluide, tout comme ces derniers moments passés avec cet être…

Que reste-t-il après un mois? beaucoup de souvenirs, beaucoup d’affection « que de l’amour », des messages, quelques messages vocaux via la merveilleuse application whatsapp, de l’espoir? bien-sûr, ne nous mentons point, ne nous méprenons pas, l’espoir, c’est ce qui fait vivre, sans espoir, tu ne rêverais pas à un lendemain qui peut-être n’existera jamais, mais qui te maintient rêveur et ouvert à d’autres possibles.

En effet, vous êtes loin, chacun vit sa vie aussi bien qu’il le peut, et aussi bien qu’il se le doit, pour lui même, pour sa survie, pour sa vie, pour son égo aussi… Car il ne faut pas laisser un « peut-être un jour, un mois, un billet d’avion », te laisser inactif et puis c’est bien parce que tu entreprends de nouvelles expériences et que tu es une âme vagabonde qu’il t’apprécie à ta juste valeur.

Alors, relation à distance, oui ou non ? la réponse est peut-être un jour, une heure, un aéroport…

Commentaires

Commentaires

Rachel Otnip
Rachel Otnip c'est une vagabonde qui oscille entre l'Europe et l'Amérique du Nord. Passionnée par l'écriture, les voyages et les êtres humains, elle aime partager ses nouvelles découvertes artistiques. Effectuant sa crise de la trentaine, elle tient également une chronique dans laquelle elle vous fera rire, sourire et peut-être même réfléchir dans Fucking 30's.