#WCW Actu

Women Crush Wednesday : Ruth Kendegye Ndyabahika

« Éduquer une fille, c’est éduquer toute une nation« , dit un proverbe africain. Notre crush de ce mercredi 6 décembre a fait de ce proverbe sa devise, et dédie désormais sa vie aux jeunes filles de son pays, l’Ouganda.

Ruth Ndyabahika a fondé Grace Villa en Ouganda, mais son histoire commence dans un avion, direction Chicago. Ses parents, deux révérends puissant et reconnu en Ouganda sont forcés de quitter le pays sous les pressions du pouvoir de l’époque.

La famille retourne vivre quelques années en Ouganda pendant sa jeunesse, mais c’est aux États-Unis que Ruth va au lycée et à l’université. Elle entame sa carrière de psychologue pour enfant à Boston. Parallèlement, elle se fait une réputation dans la communauté africaine aux États-Unis pour son activisme. Campagne de financement, lobbying, Ruth Ndyabahika a tout fait. Au point d’en recevoir une lettre de Edward Kennedy, sénateur de l’époque, et frère de JFK.

Mais sa vie va changer et son coeur va la pousser à rentrer dans son pays. Là bas, elle continue d’oeuvrer pour les enfants défavorisés en Ouganda, pays également d’un certain Joseph Kony. Inutile de vous présenter l’affreux personnage, mais ses crimes laissent des milliers d’enfants dans la misère. Le reportage Invisible Children va choquer Ruth au point de la motiver à ouvrir Grace Villa. 

Invisble Children : https://www.youtube.com/watch?v=RUKsyA_z7n8

Grace Villa est un sanctuaire pour les orphelines et petites filles vulnérables à Kabale, sa ville. Mais l’action de Ruth va au-delà de sa ville. Ruth Ndyabahika accueille plus de 45 filles dans un cadre de vie familiale et hospitalier. Situé dans les montagnes, l’environnement est idyllique et tout est fait pour offrir une meilleure vie à ces petites filles. Que des petites filles pour l’instant, car la structure actuelle ne permet pas d’accueillir de garçons, mais c’est un projet de Ruth Ndyabahika. 

Les jeunes filles qui vivent à Grace Villa font partie d’une famille. Ces jeunes filles, qui sont pour la plupart orphelines disposent désormais d’un cadre familial dans lequel elles sont aimées et soutenues. Les jeunes filles de Grace Villa vont à l’école et toutes les cartes sont mises entre leurs mains pour qu’elles disposent d’une meilleure vie. Grace Villa dispose même de son équipe de football féminine! Tout est mis en oeuvre pour le bien-être de ces jeunes filles dont la vie n’a pas été facile jusque là. 

L’action de Ruth Ndyabahika va au-delà de Grace Villa, elle s’occupe par exemple des frais de scolarité de plus de 200 enfants, garçons et filles, dans la ville de Kabale. En Ouganda c’est une figure très respectée, ancienne présidente de l’International Community of Banyakigezi, son engagement sert d’exemple dans sa communauté, et en Afrique.

L’éducation des jeunes filles est une priorité pour Ruth Ndyabahika, son engagement pour la jeunesse défavorisée mérite d’être soutenu, mis en avant et surtout imité. C’est pour son action et son engagement que Ruth Ndyabahika est notre Woman Crush Wednesday. 

Pour plus d’informations sur Grace Villa et Ruth Ndyabahika, voici le site de Grace Villa et leur page facebook.

Grace Villa Facebook / Site internet 

 

Commentaires

Commentaires

Alpha Moody
La curiosité est trouvent souvent jugé à tort comme un défaut. Mais il en faut pour accomplir quoi que ce soit. En se posant les bonnes questions, on prend le bon chemin. Grâce à Natchav, j’ai l’opportunité de vous donner des réponses, mes réponses basées sur des décennies d’expérience de spectateur. J’ai lu, vu et entendu trop de choses pour garder le silence … Et la quête vers la connaissance continue sur Natchav !