Fucking 30s

30 ans j’ai pas le temps

 

Meuf, arrête de dire au début et/ou à la fin de chacune de tes phrases « j’ai plus le temps, j’ai 30 ans ! »

C’est vrai ça ! Pourquoi je n’arrête pas de dire ça ? Genre, quand j’avais 29 ans, j’avais encore le temps. Mais le temps de quoi ? De faire la fête, m’amuser, profiter du temps qui passe, de ne pas trop savoir quoi faire dans la vie, le temps de me réorienter, de me réinventer pour mieux me réaliser.

Ouais t’es perdue depuis 3 ans en fait, tu te cherches, mais t’as la flemme de t’orienter dans un chemin, parce que tu as peur de ne pas faire le bon choix, donc tu te donnes une date, ou plutôt un âge limite pour te booster.

Mais non, n’importe quoi. Où tu vas chercher ça ? Puis de toute façon c’est qu’un chiffre l’âge, ça ne veut rien dire. Et puis quand je vais au dépanneur acheter des cigarettes ou à la SAQ et bien ils me demandent ma carte d’identité… ça veut bien dire que je ne fais vraiment pas mon âge !

« J’ai plus le temps, j’ai 30 ans », c’est souvent aussi en réponse à un comportement d’autrui que je trouve puéril ou déplacé. Très certainement que sur le coup, j’ai été blessée, mais pour ne pas répondre à cet acte, et le minimiser, je me réconforte dans l’idée que je n’ai pas de temps à perdre avec ces foutaises, et que je dois faire preuve de maturité en ne relevant pas et en passant mon chemin. « J’ai plus 15 ans quoi ».

Alors comme je n’ai plus le temps pour des futilités, car j’ai 30 ans, j’ai décidé de me tourner vers mon nombril pour essayer d’avancer et récupérer le temps perdu. Mais je m’essouffle à force de courir après le temps qui passe. Alors je me focus. Je deviens un peu plus égoïste. Dans le bon sens du terme.

L’âge de raison, je me prends pour Bridget Jones. J’ai arrêté la cigarette pendant qu’elle continue de les compter, je compte toujours mes verres d’alcool par contre et j’ai arrêté de monter sur ma balance car je paye un abonnement à la salle de sport. J’ai réservé trois jours par semaine pour me confectionner un corps de bonnasse de 20 ans ! Je crie à qui veut l’entendre que dans trois mois, je serais un avion de chasse. Même si je suis déjà en chasse hein…

Donc 30 ans, je n’ai pas le temps, objectif « abdos fessiers mon cul je l’ai mérité ».

Du coup j’apprends à dire NON ! Non, je n’irais pas chez Juliette et Chocolat manger un désert avec toi NON ! Je n’irais pas non plus à l’anniversaire de Catherine car je ne pourrais résister à son fondant au chocolat et aux 5 verres de mojitos bien sucrés.

Deuxième objectif, 30 ans j’ai pas le temps, et le temps c’est de l’argent. Moins de gaspillage, plus de coffrage. J’aime pas les banques, c’est simple je les déteste, je me fais des frayeurs dès que je consulte mon compte en banque. À chaque fois j’ai l’impression de regarder mes résultats de bac et je me dis « peu mieux faire ». Ouais mais c’est dur de ne pas craquer sur la petite sacoche Calvin Klein à 70$ déniché chez Winners, pas cheeer !!! Ici aussi, je dis NON pour les virées shoppings !

Il faut se ressaisir, tu mets de l’argent de côté parce que tu vois tes copines, maquées, qui parlent mariage, achat de maison et prévision de tomber enceinte dans les deux prochaines années. Toi t’es encore à essayer de trouver le mec potable que tu vas pouvoir dater une seconde fois, au moins, pour lui laisser le bénéfice du doute. J’appelle ça la présomption du gars bien.

Ici aussi je dis NON ! Non je ne finirais pas avec toi ce soir, même si tu es mignon, sympa et drôle. Je veux plus ! J’ai 30 ans, je dois devenir plus pointilleuse, je veux un mec, pas un courant d’air. Je veux un mec comme le petit texan rencontré à Toronto le week-end dernier. Un basketteur, sud africain, amoureux de la nature, voyageur qui s’entraîne dur pour maintenir sa tablette de chocolat qu’il expose sur son instagram !!! Oui alors si je deviens trop picky comme on dit au Québec, je suis pas rendue pour trouver un chum.

De toute façon, j’ai 30 ans, j’ai pas le temps pour trouver un mec, car je dois travailler deux fois plus pour me faire de l’argent et m’entraîner trois fois plus retrouver mon corps de mes 20 ans.

Bref, au final, j’ai pas le temps et bientôt 31 ans.

Pour le plaisir on se re-mate l’épisode, bref j’ai 30 ans de Kyan Khojandi

Commentaires

Commentaires