NATCHWATCH ROUE LIBRE

Cannabis Culture a ouvert – On y était !

C’est officiel, ce jeudi 15 décembre 2016, plusieurs magasins de la chaîne Cannabis Culture ont ouvert à Montréal. Marc Emery, connu comme « The Prince of Pot », canadien de 58 ans, a tenu sa promesse. Reportage.

Marc Emery et sa femme Jody possèdent plus d’une quinzaine de boutiques à travers le Canada et prévoient d’en ouvrir 10 à Montréal. Ils basent leur mouvement sur « la désobéissance civile »s et insiste sur le côté « pacifique de leur commerce ».

Les propriétaires de Cannabis Culture ne cachent pas l’illégalité de leur démarche mais comptent sur la compréhension de la police et des autorités locales. On rappelle qu’il est toujours interdit de vendre et consommer de la marijuana au Québec. Marc Emery connait les risques encourus, il a déjà été emprisonné dans 8 provinces du Canada environ 34 fois.

czu7ugfxuaecmy1

Plusieurs magasins avaient prévu d’ouvrir aujourd’hui, le nombre exact varie entre 8 et 18 selon une carte trouvée sur le compte Twitter de Jodie Emery. Marc et Jodie donnaient, justement, une conférence de presse au magasin situé sur la rue Mont-Royal.

L’évènement a suscité un engouement prévisible. Le cannabis fait partie intégrante de la culture montréalaise, sûrement plus que la Poutine… Une foule s’est rassemblée devant la boutique et des scènes de bousculades ont eu lieu à la fin de l’interview des propriétaires. Les internautes ont pu suivre en direct, la conférence de Presse, diffusé en direct par CBC News.

 

Procédure d’achat.

« Je viens quand-même d’acheter de la weed dans un magasin et on m’a donné un reçu », s’exclame un client qui vient de sortir d’une boutique Cannabis Culture Shop. Situé dans le Village, l’ouverture des portes s’est faite à 10h dans le calme. Huit personnes faisaient la file devant les portes. Une clientèle hétérogène, majoritairement masculine tout de même, de différents âges,allant de 19 à 70 ans. Leur but commun crée des liens dans la boutique. Des conversations sur la consommation de chacun et leurs habitudes se lancent, la majorité avouent être là par curiosité mais la démarche de Cannabis Culture est un succès ici au moins. Rien à voir avec les images de la boutique sur Mont-Royal.

cof

 

Les lieux sont sobres et clairement toujours en travaux. Pour être servi, les clients doivent fournir une pièce d’identité, leur adresse mail et leur numéro de téléphone. Ainsi, ils sont inscrits dans le registre de clientèle pour leur prochaine visite. Mais pour acheter concrètement, il faut passer dans l’arrière boutique, et deux personnes à la fois seulement.

cof

C’est à ce moment là, que l’on peut choisir la sorte d’herbe que l’on veut consommer. Pour le moment, quatre variétés différentes sont proposées. Une fois sa consommation fraîchement achetée, on peut rentrer chez soi et goûter ses nouveaux produits.

Côté prix, il faut compter 10$ le gramme, sans compter les taxes:

15451114_383487118652106_1006211999_n

La file d’attente devant la porte ne désemplit pas, certains curieux s’arrêtent devant la boutique et jettent un coup d’oeil. L’une des questions qui revient souvent c’est l’arrivée de la police. Chacun fait son petit pari sur l’heure ou le jour de leur arrivée. Ils espèrent tout de même qu’ils n’arrivent pas avant leur départ !

 

QUATRE QUESTIONS À UN CONSOMMATEUR :

Comment avez-vous vécu l’expérience ?

  • C’est une expérience étrange. Tu ne sais pas vraiment si c’est légal ou pas, mais tu es rassuré par le fait que Cannabis Culture soit à l’origine de l’initiative. Une firme expérimentée dans le domaine.

Est-il plus avantageux d’acheter en boutique ou sous le manteau ?

  • Le prix est plus élevé à cause des taxes et du service en boutique. Donc on sait pourquoi on paye un peu plus. Peut-être que le rapport service et prix en passant par ses propres moyens (c’est à dire moyens détournés…) est plus avantageux. Mais je laisse le bénéfice du doute aux couacs de la première heure d’ouverture. Au niveau qualité, tout dépend de ce que l’on consomme. C’est un peu trop tôt pour faire une réelle comparaison entre les deux moyens d’approvisionnement, mais Cannabis Culture, est une bonne alternative si ça devient légale.

Le goût et les effets sont-ils meilleurs ?

  • Trop tôt pour en juger. Mais c’est certain qu’en boutique on est sûr que ce sont des produits contrôlés et donc supposés de meilleure qualité que le dealer.

Que peut-on souhaiter à ce type de boutique ?

  • Qu’elles soient ouvertes 24/24h !

 

 

Commentaires

Commentaires

Alpha Moody
La curiosité est trouvent souvent jugé à tort comme un défaut. Mais il en faut pour accomplir quoi que ce soit. En se posant les bonnes questions, on prend le bon chemin. Grâce à Natchav, j’ai l’opportunité de vous donner des réponses, mes réponses basées sur des décennies d’expérience de spectateur. J’ai lu, vu et entendu trop de choses pour garder le silence … Et la quête vers la connaissance continue sur Natchav !

Comments are closed.